Interview with White MacLean of Pagan Flame

Français: (ENGLISH BELOW)

VoV:  Hailsa White! Un gros merci pour votre temps. Pour commencer, pouvez vous nous faire un résumer de l’histoire de votre groupe?

W: Nous avons formé le groupe en 2005. La formation était la même qu’aujourd’hui mis à part 2 membres qui n’y sont plus. L’éveil Païen s’est fait autour de l’automne 2007 et depuis ce temps, notre musique n’est qu’un hymne à notre culture et à nos ancêtres.

VoV:  Vous avez récemment sortis un split nommé ‘’Vinland Alliance’’ avec le groupe Frost sur le label ‘’No Values Records’’. Comment en êtes-vous venus à travailler avec ce groupe et ce label? Êtes-vous satisfais de la réaction du publique face à ce split jusqu’à maintenant?

W: La rencontre avec Frost s’est faite suite à la sortie de son split avec Pagan Hammer qui se nommait ‘’Winter Death’’ la musique de Lord S. m’a à ce moment attiré et nous avons fraternisé un petit peu. Lord S. est un mec à split alors l’idée de faire un split venait de lui et nous avons tout de suite accepté puisque le groupe nous intéressait et que nous avions du matériel prêt à enregistrer. De plus, nous voulions faire entendre aux gens ce que nous faisions puisque le demo enregistré en 2006 et sorti en 2007 ne nous représentait plus vraiment. Et pour ce qui est de No Values Records et bien nous voulions sortir ce split de façon indépendante mais Lord S. et moi voulions fonder un label et le moment était rêvé puisque nous avions un split à sortir et Pagan Flame faisait 2 concerts le même mois. Les réactions furent assez intéressantes mais nous n’en avons pas eu à ce point vu la quantité limitée. Mais plusieurs artistes d’autres groupes que nous respectons beaucoup nous ont soumis de très bons commentaires et attendent notre premier pleine-longueur avec beaucoup d’excitation.

VoV: PF semble être un des rares bons groupes Païens Québécois à être actif niveau concert. Comment se déroule un concert de PF et quelle réaction le publique a eu dès votre première apparition sur scène?

W: Quand nous nous produisons sur scène, nous faisons ça de façon efficace. C’est-à-dire pas trop de discours inutiles entre chaque chansons. Quelques mots ici et là pour souligner les chansons qui nous tiennent à cœur et quelques mots bien choisis vers la fin pour éveiller la conscience et le courage et quelques fois la rage de certains. À notre premier concert que nous avons fait aux côtés des excellents Csejthe et Monarque, je m’attendais à avoir un public mou en tant que groupe de première partie mais après 2 chansons, la glace était brisée et le contact avec la foule était très intéressant. Lors du deuxième concert avec Catuvolcus (excellent groupe avec des bons gars en guise de musicien) et les Bâtards du Nord, notre partie du spectacle fut hallucinante. La foule était essentiellement composée de bons païens et lorsque nous avons fait le cover surprise de ‘’Watch the Falcons Fly’’ (Temnozor), la foule a explosé et on se serait cru en plein combat. Alors je dirais que jusqu’à maintenant, nos concerts se passent assez bien.

VoV: Vous avez participé à la compilation du Vinland Front, ‘’Strength Through Unity’’. Pourquoi avoir décidé de participer à leur compil? Que pensez-vous de ce mouvement, de son combat et de ces groupes?

W: Le mouvement est jeune et assez intéressant. Je ne suis pas la personne la plus au courant de ce qu’ils font concrètement à part la musique mais je sais qu’ils ont d’ambitieux projets et c’est ce que je trouve bien. Il existe peu de mouvement identitaire au Québec encore moins qui fonctionne. Mais le Vinland Front est un mouvement qui je crois peut aller loin. Qui sait s’il ne deviendra pas un Pagan Front Québécois. Pour ce qui est des groupes qui y sont affiliés, je trouve que la plupart sont intéressants et quelques-uns comme Mother Thule ou Nordawn retiennent vraiment mon attention. Ce sont deux groupes qui ont un talent de composition extrêmement grand et qui passe un message des plus dignes de respect.

VoV: Comme il a été dit plus tôt, PF est un groupe Païen Québécois. Ce mouvement grandi de plus en plus, qu’en pensez-vous? Croyez-vous que c’est une bonne chose de voir tous ses nouveaux groupes surgir de nul part?

W: Je pense que c’est une bonne chose que quelques groupes de black metal d’ici choisisse la bannière du paganisme. Ce sont des vertus très nobles et qui pousse l’homme et la femme vers un niveau supérieur. De plus, ce qui est intéressant ici, c’est qu’il existe peu de groupe à thème païen qui ne sont pas digne de ‘’porter le Mjollnir’’ si je puis m’exprimer ainsi. La plupart des groupes païens d’ici sont composés de gens sincères qui croient en ce qu’ils disent et ne sortent pas les clichés de merde de la tendance néo-païenne sans intérêt et sans fierté qui est la base même de notre mouvement.

VoV: Au Québec, il y a aussi les groupes très nationaliste voir même indépendantiste. Il y a une tendance très patriotique chez nous, je pense notamment à des groupes comme ‘’Forteresse’’, ‘’Octobre’’, ‘’Brume D’Automne’’ et même ‘’Markland Folks’’. Que pensez vous de cette tendance et de la présence de patriotisme, même de la politique à certain degré, dans la scène?

W: J’ai toujours pensé que la musique était un des meilleurs médias pour faire passer un message. De plus, le black metal est une musique très spirituelle qui vient chercher les émotions des gens qui sont vraiment à l’écoute de cette musique. Alors, une fois mélangé à un discours rassembleur comme un manifeste patriotique changé en chanson ou un retour sur des évènements aussi graves que ceux de 1837-38 ou, dans le cas d’Octobre, la Crise d’Octobre. Je suis moi-même un fervent patriote fier d’une patrie francophone qui résiste encore et toujours à l’envahisseur anglophone. Bien que minée par les médias ou certains partis politique, notre identité reste très forte et nous nous devons de la conserver.

VoV: Est-ce que Pagan Flame soutien, personnellement ou ouvertement, l’idée de l’Indépendance du Québec?

W: Et bien je dirais que Pagan Flame se dissocie non-volontairement de cette idée puisque nous ne traitons pas de ce sujet et encore moins de politique. Mais nos membres sont presque tous indépendantiste puisqu’ils croient en la force de notre identité québécoise et que notre avenir serait meilleur si notre nation était souveraine et indépendante d’un pays et d’une reine (bien que son rôle reste symbolique sur notre peuple) qui le maintienne dans le regret et la honte.

VoV: Que nous réserve Pagan Flame dans un avenir rapproché? Avez-vous des projet dont vous aimeriez nous faire part?

W: Nous avons du matériel à 98% terminé pour notre premier album pleine-longueur que nous espérons enregistrer vers novembre et pouvoir sortir le tout vers février. Nous avons déjà quelques idées sur les étiquettes qui pourraient nous aider à sortir cet album. Nous pensons aussi faire un concert cette année  et quelques-uns suite à la sortie de l’album l’année prochaine. Sinon on pense peut-être à un split ou une compil pour l’année prochaine mais il n’y a encore rien de sûr.

VoV: Merci de votre temps camarades, la fin vous appartiens!

W: Merci à Voice of Vinland de nous avoir offert cette entrevue et merci au Vinland Front de nous avoir permis de participer à une compilation aux côtés de bon artistes. Que la Flamme guerrière qui brûlait en le cœur de nos ancêtres puisse animer la ferveur et le courage de nos camarades et puisse le destin nous accordé la Victoire.

WMU !

————————————————

English:

VoV:  Hailsa White! Many thanks for your time. To begin with, can you introduce Pagan Flame?

W: We started the band in 2005. We were the same as today exept for 2 members that left. The Pagan awakening was made around autumn 2007 and since then, our music is a hymn to our culture and our ancestors.

VoV:  You recently released a split called ‘’Vinland Alliance’’ with the band Frost on ‘’No Values Records’’. How did you came across this band and label and worked with them? Are you satisfied of the response from the public towards that split?

W: The meeting with Frost was done after the releasing of our split with Pagan Hammer called ‘’Winter Death’’. Lord S.‘s music got to my ear and we started to fraternise a little. He’s a ‘’split guy’’ and the idea for this split came from him, we immediately accepted si9nce we were interested in his band and we had some material already recorded. Furthermore, we wanted people to hear what we were doing since our demo recorded in 2006 (released in 2007) didn’t represented us anymore. And as far as No Values Records is in concern, we wanted to release this split in an independent way and Lord S and I wanted to start a label and that was the best time since we had a split to release and Pagan Flame had to gigs the same month. The reactions were really interesting but we didn’t get that much due to the limited amount of copies. But many artists from bands we really respect gave us some really good comments and are waiting for our first full length with a lot of excitement.

VoV: PF seems to be one of the rare good Pagan band from Québec to play live. How are Pf’s gigs going and what are the general reaction from the people ever since your first live appearance?

W: When we play live, we do it in a really efficient way. Not many useless speeches between song, few words here and there to highlight the songs we really like and a few words near the end to awaken the conscience and courage and sometimes rage in some. Our first gig was with the great Csejthe and Monarque, I was waiting to get a stuck up audience since we were the opening act but after two songs the ice was broken and the contact with the crowd was really interesting. During our second gig, with Catuvolcus (an excellent band with really good guys) and Les Bâtard du Nord, our part was amazing. The crowd was mostly good Pagans and when we covered ‘’Watch the Falcons Fly’’ (Temonozor), they just went crazy and we would have thought we were in the middle of a fight. So I would say that till now, our gigs go really well.

VoV: You guys participated to the Vinland Front’s compilation, ‘’Strength Through Unity’’. Why did you chose to participate? What do you think of that movement, its fight and its bands?

W: The movement is quite young and interesting. I’m not the person who’s the most aware of what they are doing besides music but I know they have ambitious projects and that’s what I like. There’s not much Identity movements in Quebec and even less that actually works, but I think that VF will go really far. Who knows if they’re not going to become a Quebecois version of the Pagan Front. As far as its bands is in concern, I think that most are really interesting and some like Nordawn and Mother Thule really got my attention. Those two bands have a lot of talent and they deliver a message that is worthy of all respect.

VoV: As it was said earlier, PF is a Pagan band from Qhébec. This scene is growing more and more, what do you think of it? Do you think it’s a good thing to see all those bands that literally come from nowhere?

W: I think it’s good that some Black Metal bands from here decide to go under the Heathen banner. Those are noble virtues that pushes men and women to a superior level. Furthermore, what’s interesting here is that there are very few Pagan bands that are not worthy of wearing Mjollnir if I can express myself that way. Most Pagan bands here are composed of sincere people who really believe in what they say and doesn’t bare all the shitty clichés of the neo-pagan trend that has no pride and no interest and that is at the fondation of our movement

VoV: Here in Québec, we also have those really nationalist, even Independentist bands. There are real patriotic tendencies here, I think of bands like Forteresse, Octobre, Brume D’Automne and even Markland Folks. What do you think of this patriotic presence, and even political (at some point), in our scene?

W: I always thought that music was one of the best way to spread a message. And black metal is a really spiritual music that really get to the emotions of people who really listens to it. So once mixed with a powerfull message like a patriotic manifest changed into music or a return to events as important as those of 1837-1838, or, in Octobre’s case, the October Crisis. I’m a patriot myself, proud of my French-speaking land that still resists the anglo invasion. Even if it is discredited by the medias and certain political partys, our Identity stays strong and we must keep it.

VoV: Does PF openly or personally support Québec Independence?

W: Well, I’d say that PF is involuntarily not associated with this idea since we do not speak about it, even less of politics. But our members are almost all Independentists because they believe in our Québécois Identity and that we would have a better future if we would have an Independent nation (independent from another country and a queen that keep us in regret and shame).

VoV: What does Pagan Flame have in store for the near future? Any projects you want to talk about?

W: We have some material that is 98% complete for our first full length album and we hope to record near November and release it near February (2010). We already know some label that could release this album. We think about making a gig this year and some after the release of the album next year. Besides that we think about a compilation or a split next year but nothing sure.

VoV: Thanks a lot for your time! The end is all yours?

W: Thank you VoV for offering us an interview and thanks to the Vinland Front for allowing us to participate to a compilation with great artists. May the warrior flame that was burning in the hearts of our ancestors animate the strength and courage of our comrades and may fate allow victory,

WMU!

Comments are closed.

%d bloggers like this: